Aller au contenu

Une parole pour ce jour 52 – Mardi 26 mai 2020

« De toute mon âme, je compte sur le Seigneur, plus que les gardes n’attendent le matin, plus que les gardes n’attendent le matin. »

Psaume 130, 6

« Mais vous, mes amis, construisez-vous sur la base de votre foi très sainte ; priez dans l’Esprit Saint ; maintenez-vous dans l’amour de Dieu ; placez votre attente dans la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. »

Jude 20-21

             Dans cette période intermédiaire compliquée, où incertitudes, hésitations et craintes sont partout présentes, voici deux textes qui nous invitent à mettre toute notre espérance et notre confiance en Dieu. Compter sur Dieu, désirer Dieu comme le dit une autre traduction, c’est nous en remettre à Lui, trouver en Lui la paix, nous reposer en Lui. C’est avoir la certitude de son intervention dans nos vies, même si nous ne savons pas comment. Très souvent, les Psaumes nous rappellent que le Seigneur est un rocher, un abri sûr, une forteresse !

             Mais il ne s’agit pas là de passivité. « La pratique religieuse n’endort rien, elle éveille toutes les puissances de notre être », souligne France Pastorelli. Dans cet « après » où l’on voudrait bien vivre d’une autre manière, l’apôtre décline ce que signifie compter sur Dieu dans le concret de la vie. C’est bâtir sur la foi en Christ, à savoir vivre la vie que le Seigneur demande. Il s’agit de se maintenir dans l’amour de Dieu : nous le faisons par la prière qui nous met en communion avec le Seigneur et nous enracine dans sa volonté ; par la confiance en sa miséricorde qui prend soin de nous et par l’obéissance à sa Parole.

             Mais compter sur le Seigneur, se maintenir dans l’amour de Dieu, nous conduit à aimer le prochain, à être attentif à lui et à exercer envers lui la miséricorde que nous recevons du Seigneur. Mais aussi à prier par l’Esprit saint pour lui : en effet la prière est le premier engagement d’amour et de solidarité pour le prochain, et pour notre monde, car dans la prière nous les confions au Seigneur.

             Compter sur le Seigneur, c’est avancer avec confiance dans le chemin qu’Il nous trace et manifester des signes du Royaume. Pour le  bien de celles et ceux qui nous entourent.

Pour la lecture suivie de la Bible :

1 Timothée 6, 17-21

Pensons dans notre prière

  • aux soignants, aux acteurs de la santé, aux chercheurs
  • aux malades, ceux qui sont en convalescence ou en rééducation, à leurs familles et aux personnes en deuil
  • aux élèves qui ont retrouvé le chemin de l’école et à ceux qui ont toujours école à la maison
  • aux enfants en difficulté, victimes de violence, de harcèlement
  • aux enseignants
  • aux œuvres de jeunesse et à celles et ceux qui travaillent auprès des jeunes

Pensons aussi aux pays du Moyen-Orient, en particulier Israël, la Palestine, l’Irak, la Syrie, la Jordanie.