Aller au contenu

Une parole pour cette semaine 25 – 17 au 24 décembre 2020

Seigneur, ta bonté a les dimensions du ciel, ta fidélité monte jusqu’aux nuages. Ta loyauté va aussi haut que les plus hautes montagnes ; tes décisions sont profondes comme le grand océan.

Psaume 36, 6-7

« Loué soit le Seigneur […] Il a fait apparaître un puissant Sauveur, pour nous, parmi les descendants du roi David, son serviteur. C’est ce qu’il avait annoncé depuis longtemps par ses saints prophètes : il avait promis qu’il nous délivrerait […] Il a manifesté sa bonté envers nos ancêtres et n’a pas oublié sa sainte alliance.

Luc 1, 68-72

Paroles

            Nous sommes sortis du confinement et entrés dans la période du couvre-feu. Nos fêtes de Noël et de fin d’année auront cette année un caractère particulier, sans doute plus simple. Ce sera l’occasion de redécouvrir ou d’approfondir le sens de Noël : par la naissance de Jésus, Dieu a tenu et accompli ses promesses. C’est de fidélité que nous parlent les deux textes qui nous accompagnent ces jours.

            Cette fidélité, c’est d’abord celle du Seigneur. Noël, la venue du Sauveur, du Christ, le Seigneur, c’est Dieu qui tient sa promesse faite depuis longtemps. Dieu se souvient de son alliance, c’est-à-dire qu’il est attentif à ce que nous sommes, à ce que nous vivons et il ne nous laisse pas tomber. Tout au long de l’histoire biblique, on voit que Dieu a tenu ses promesses, comme il l’a fait tout au long de l’histoire humaine. Car il est fidèle, Il est un Roc et un appui solide. C’est pourquoi nous pouvons lui faire confiance et tout lui confier.

            C’est ce que nous rappelle ce cantique que nous pouvons faire nôtre : « Quel ami fidèle et tendre, Nous avons en Jésus-Christ, Toujours prêt à nous entendre, à répondre à notre cri ! Il connaît nos défaillances, Nos chutes de chaque jour.  Sévère en ses exigences, Il est riche en son amour. Quel ami fidèle et tendre Nous avons en Jésus-Christ, Toujours prêt à nous comprendre Quand nous sommes en souci ! Disons-lui toutes nos craintes, Ouvrons-lui tout notre cœur.  Bientôt ses paroles saintes Nous rendront le vrai bonheur. »

            Mais cette fidélité de Dieu appelle aussi notre fidélité. Envers Dieu d’abord : elle se traduit par la persévérance dans la prière, la lecture de la Bible, le culte, le service et la consécration à Dieu de toute notre vie. Envers nos prochains ensuite. Il s’agit de la fidélité dans nos engagements, de tenir nos promesses, d’être de ces gens sur qui l’on peut compter et qui vivent l’attention à l’autre et la solidarité. Jour après jour, sans se lasser. C’est ainsi que nous sommes porteurs de cet amour de Dieu qui reconstruit, soutient et permet d’avancer. Nous en avons tous besoin !

Suivie de la Bible

Jeudi 17 :        Esaïe 66, 18-24                      Lundi 21 :             Luc 1, 26-38

Vendredi 18 :  Luc 1, 1-17                            Mardi 22 :             Luc 1, 39-56

Samedi 19 :    Luc 1, 18-25                           Mercredi 23 :      Luc 1, 57-66

Dimanche 20 : Psaume 130                           Jeudi 24 :             Luc 1, 67-80

Pensons dans notre prière

  • aux acteurs de la santé, aux chercheurs, aux responsables de la santé publique
  • aux malades, à leurs familles et aux personnes en deuil
  • à nos voisins, amis et proches
  • aux personnes dans la précarité, qui craignent pour leur emploi ou sont au chômage
  • à nos élus dans nos communes, dans nos régions, et au niveau national
  • aux Eglises, à leurs responsables, à celles et ceux qui y exercent un ministère

Pensons aussi aux Etats-Unis, à l’Inde, à la Russie, au Royaume-Uni, à l’Italie, à la Turquie, à l’Espagne, à l’Argentine.