Aller au contenu

Une parole pour ce jour 47 – Mardi 19 mai 2020

Car il est notre Dieu, et nous sommes le peuple qu’il fait paître, le troupeau que sa main conduit. Si aujourd’hui vous l’écoutiez !

Psaume 95, 7

Jésus dit : « Mais celui qui entre par la porte est le berger des moutons. C’est pour lui que le gardien ouvre la porte ; les moutons entendent sa voix ; il appelle ses propres moutons par leur nom et les mène dehors. Lorsqu’il les a tous fait sortir, il marche devant eux ; et les moutons le suivent, parce qu’ils connaissent sa voix. »

Jean 10, 2-4

             Dans ce temps de sortie du confinement où se manifestent de l’espérance, mais également de nombreuses inquiétudes, voici deux paroles qui nous rappellent que le Seigneur veille sur nous. Elles nous invitent à la confiance, au calme, et à la paix.

             En effet, Il est le bon berger qui prend soin de son troupeau, de son peuple, de chacun d’entre nous avec la plus grande attention. Se savoir conduit par lui, entendre sa voix apaisante, rassurante, c’est ce qui nous rassure. Nous avons toujours et encore besoin de le savoir et de nous en rappeler.

             Nous sommes invités à écouter sa voix, en particulier dans la Bible, parce qu’il nous parle, nous instruit, nous montre la voie à suivre. Nous sommes invités à marcher à sa suite, sur le chemin qu’il nous indique, et à persévérer dans ce chemin quand nous sommes découragés, quand nous avons peur, ou que nous sommes inquiets. Nous pouvons marcher dans la confiance que le Seigneur nous guide et qu’il est là, tout proche en toutes circonstances, et nous tient dans sa main.

             Faisons nôtre cette prière: «  Depuis l’aube des temps Tu es ! Et ton nom résonne de mille noms au creux de nos vies.

Nom de route aux jours où monte la tentation de s’arrêter.

Nom de paix dans la violence qui barre nos routes.

Nom de tendresse quand la morsure de la solitude se fait vive.

Nom de confiance aux nuits où l’angoisse déborde.

Nom de vérité quand tout ressemble à rien

Nom d’avenir quand demain se dérobe.

Depuis l’aube des temps, Tu es ! Et ton nom, chaque jour, nous invente un chemin.

Au silence de nos cœurs, viens souffler ton nom pour aujourd’hui ! » (Francine Carillo)

Pour la lecture suivie de la Bible :

1 Timothée 4,6-5,2

Pensons dans notre prière

  • aux soignants, aux chercheurs, à tous les acteurs de la santé
  • aux malades, ceux qui sont en convalescence ou en rééducation, à leurs familles et aux personnes en deuil
  • pour les personnes handicapées, et en particulier les enfants, et celles et ceux qui les accompagnent
  • aux enfants victimes de violence
  • aux associations œuvrant parmi les jeunes, aux organisateurs de colonies et de camps

Pensons aussi à l’Amérique latine, en particulier le Brésil, le Pérou, l’Equateur, l’Argentine, le Venezuela