Aller au contenu

Une parole pour cette semaine 35 – 14 au 20 avril 2021

Ceux qui comptent sur le Seigneur reçoivent des forces nouvelles. Comme des aigles, ils s’élancent. Ils courent, mais sans se lasser ; ils avancent mais sans faiblir.

Esaïe 40, 31

Jésus dit alors [aux disciples] : « Avez-vous pris du poisson, mes enfants ? – Non, lui répondirent-ils. Il leur dit : Jetez le filet du côté droit et vous en trouverez. Ils jetèrent donc le filet, et ils ne pouvaient plus le retirer de l’eau tant il était plein de poissons. Le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : C’est le Seigneur ! »

Jean 21, 5-7a

Paroles

Au cœur de cette période de reconfinement qui nous affecte tous, la résurrection du Christ résonne avec une force particulière. Non seulement, Il a provoqué une grande mise en mouvement et apporte la vie et l’espérance, mais par sa résurrection, il apporte aussi un formidable encouragement à relever la tête et à aller de l’avant.

À chacune de ses apparitions après la résurrection, Jésus manifeste quelque chose de lui qui remet en route ceux qui le rencontrent. À Marie en pleurs, il se révèle avec tendresse et l’envoie vers les autres disciples annoncer la bonne nouvelle. Aux disciples confinés dans leur maison par peur des autorités religieuses, il leur donne sa paix, leur insuffle le Saint-Esprit et les envoie annoncer le pardon. À Thomas pris dans le doute, il redonne confiance et foi et appelle à croire sans voir. Ainsi fait-il avec nous.

Et il y a cette rencontre au bord du lac de Tibériade… Pierre et les disciples sont retournés à leur travail, la pêche. On ne sait pas pourquoi : peut-être sont-ils troublés, inquiets ou perplexes face à l’événement. Ce sont peut-être aussi les sentiments qui nous habitent en ce moment. Mais voilà que Jésus se manifeste à eux sur la plage. En leur demandant s’ils ont pêché quelque chose, il leur permet d’exprimer leur échec, leur déception de n’avoir rien pris. Par sa parole, il leur redonne espoir et courage, il leur permet de sortir de leur impasse. Ils ont fait ce qu’il a dit, ils ont jeté le filet de l’autre côté… Et c’est la pêche miraculeuse, la joie de découvrir que le Seigneur vivant les rencontre et les guide dans leur quotidien.

Jésus se manifeste aujourd’hui encore par sa parole, par son amour, par ses bienfaits dans notre quotidien, au milieu de nos perplexités, de nos craintes ou de nos incertitudes. À nous de savoir recevoir cette parole qui provoque des changements. De savoir compter sur le Seigneur qui nous donne des forces nouvelles par une parole, par les cultes, la Sainte Cène, la prière. Comme le dit un cantique : « Chrétien, réjouis-toi ! / Tressaille d’allégresse, Car ton Sauveur est roi, / Regarde à lui sans cesse ! Espère adore et crois Espère, adore et crois ! / Jésus seul est le Maître. En son amour, / Chrétien, réjouis-toi,  / Réjouis-toi toujours ! » Ainsi nous pourrons encourager ceux qui nous entourent !

Lecture suivie de la Bible :

Mercredi 14 :  Colossiens 2, 16-23              Dimanche 18 : Psaume 23

Jeudi 15 :        Colossiens 3, 1-4                   Lundi 19 :             Colossiens 3, 18-4, 1

Vendredi 16 :  Colossiens 3, 5-11                 Mardi 20 :             Colossiens 4, 2-6

Samedi 17 :     Colossiens 3, 12-17

Pensons dans notre prière

  • aux acteurs de la santé, en particulier aux personnels soignants
  • aux malades, à leurs familles, aux familles en deuil
  • à nos élus au niveau national, régional, local
  • à celles et ceux qui sont en charge de notre sécurité et à leurs familles
  • aux aumôniers de prison, d’hôpital, des armées
  • aux détenus et à leur famille, aux personnels pénitentiaires,

Pensons aussi à l’Iran, au Nigéria, la République Centrafricaine, au Cameroun, à l’Argentine, au Paraguay, au Costa Rica, à Haïti, à Saint Vincent (dans les Caraïbes)