Aller au contenu

Retraite de Carême à la maison – 3ᵉ semaine de Carême – 7 mars – 13 mars 2021

Ce temps du Carême est un temps particulier qui nous est donné pour revenir au Seigneur. « Revenez au Seigneur, il a pitié de vous, revenez à votre Dieu, Il est large en pardon », dit la Liturgie des sœurs de Pomeyrol. Et cet appel prend tout son sens dans ce Carême en temps de pandémie. Et nous pouvons le faire, parce que nous avons un Dieu qui s’est révélé comme un Père qui nous aime.

Jésus a raconté l’histoire d’un père qui avait deux fils. L’un, le fils prodigue est parti et a dilapidé toute sa part d’héritage. Quand il retourne vers son père après une longue errance, le père ouvre les bras, accueille l’enfant qu’il a tant attendu et lui répond : « tu n’es pas mon serviteur, tu es mon fils bien-aimé ». Oui, Dieu est un Père qui accueille et qui pardonne. Il ne cesse de nous répéter aujourd’hui et chaque jour ce qu’il n’a cessé de répéter depuis le jour de notre baptême : « Je t’ai appelé par ton nom depuis le commencement de ton histoire. Je t’ai formé des profondeurs de la terre et t’ai tissé dans le sein de ta mère. J’ai gravé ton nom dans la paume de ma main. Je te garde une infinie tendresse et je prends soin de toi. » Nous pouvons recevoir cette promesse et en vivre jour après jour en ces temps de crise sanitaire.

Dimanche 7 mars

Temps 1

Luc 15, 11-32

Cette parabole nous rappelle que Dieu est un Père qui nous aime.

Comment est-ce que je comprends cette parabole pour moi ? A quel fils je pourrai le mieux m’assimiler ?

A quelle démarche cela me conduit-il ?

Lundi 8 mars

Temps 2

Matthieu 4, 8-10

La troisième tentation du Christ est celle du pouvoir, de la domination, de la puissance. C’est la tentation de s’élever au-dessus des autres. Ce que Satan cherche à faire, c’est à séparer le Christ de son Père et à le détourner de la croix. Or, le Christ, roi du Royaume qui vient, est d’abord un roi rejeté, un roi que le monde ne peut recevoir sans se repentir et croire.

Comment cette tentation nous concerne personnellement ?

Quelles en sont les conséquences ? Pour nous ? Pour celles et ceux qui nous entourent ?

Mardi 9 mars

Temps 3

Deutéronome 6, 13 ; 10, 12-21

Le diable veut qu’on se soumette à lui et qu’on lui obéisse. Mais Jésus lui adresse une réponse ferme et radicale : aucun compromis avec le diable. Il cite la Loi de Dieu : « Tu adoreras Dieu seul et c’est Dieu seul que tu serviras. » C’est un appel à nous placer entièrement sous l’autorité et la seigneurie de Dieu. Dieu est un Père qui aime et qui libère de tout ce qui nous asservit.

Comment est-ce que je vis ma relation à Dieu ?

Quels domaines de ma vie devrais-je lui remettre et lui soumettre ?

Mercredi 10 mars

Temps 4

Romains 12, 1-3

Cette exhortation de Paul à nous laisser transformer entièrement par le Seigneur est la conséquence de tout ce que Dieu a fait pour nous en Jésus-Christ : ses compassions, c’est-à-dire son amour manifesté pleinement à la croix.

En quoi est-ce que je me conforme au « siècle présent » ?

Qu’est-ce qui doit être transformé dans ma vie ?

Quelles conséquences pratiques j’en tire pour ma vie ?

Jeudi 11 mars

Temps 5

Marc 9, 30-36

Jésus annonce sa mort et sa résurrection. Mais cette parole suscite l’incompréhension des disciples. Eux parlent de savoir qui est le plus grand. Le plus grand, ce n’est pas celui qui s’élève au-dessus des autres, qui les domine, qui veut les meilleures places ; c’est le serviteur de tous.

Comment cette parole me rejoint aujourd’hui ?

A quel service suis-je appelé ?

Vendredi 12 mars

Temps 6

2 Corinthiens 5, 17-21 /  Colossiens 1, 20 ; 2, 13-15

L’antidote à la tentation du pouvoir et de la puissance est de regarder à la croix et à en méditer le sens profond. A la croix se manifeste l’amour de Dieu pour nous. Un amour inconditionnel, total, celui du Père pour ses enfants.

Quel est le sens de la croix dans ces passages ?

Quelles conséquences j’en tire pour ma vie ?

Samedi 13 mars

Temps 7

Michée 6, 8

Nous sommes invités par le prophète à vivre comme Dieu le demande. A vivre une vie d’obéissance, éclairée par la croix.

En quoi consiste l’obéissance à Dieu ?

Comment est-ce que je comprends l’appel à marcher humblement avec son Dieu ?