Aller au contenu

Retraite de Carême à la maison – 2ᵉ semaine de Carême – 28 février – 6 mars 2021

Le temps du Carême ou le temps de la Passion, on peut le vivre comme un temps pour se mettre à l’écart dans le désert pour la réflexion, la prière, l’écoute du Seigneur. C’est un temps de vérité, où les masques tombent et où je peux y voir clair, identifier les vraies tentations qui me menacent et faire le point sur ma vie.

Un homme a appris qu’un maître spirituel qui avait une grande renommée de sagesse vivait ans une cabane au fond d’une forêt. Il décide d’aller le voir pour lui demander ce qu’il devait faire pour vivre sa foi d’une façon plus entière. Le sage a disposé devant lui une cuvette avec de l’eau boueuse. Il mélange l’eau et demande à son interlocuteur de regarder dans la cuvette et de lui dire ce qu’il voit. L’homme ne voit qu’une eau sale. Ensuite, les deux hommes restent en silence l’un en face de l’autre pendant plusieurs heures, puis le sage redemande à l’homme de regarder dans la cuvette. La boue s’est déposée et l’eau est devenue limpide. Elle fait miroir et l’homme voit son visage dans la cuvette. Le sage lui dit alors : « Apprends à réserver des moments de silence et de désert, et tu pourras voir les choses telle qu’elles sont. » Et agir en conséquence !

Dimanche 28 février

Temps 1

Jacques 1, 19-25

Ce texte nous rappelle une vérité essentielle : il ne suffit pas de se regarder dans un miroir, encore faut-il corriger ce qui doit l’être.

Qu’est-ce que j’ai appris sur moi, sur ma relation à Dieu et aux autres en lisant la Bible ?

A quelle démarche cela me conduit-il ?

Lundi 1er mars

Temps 2

Matthieu 4, 5-7

La deuxième tentation du Christ est celle de la séduction, du spectaculaire pour se faire voir des autres. C’est la tentation de ne vivre que par le regard des autres. Pour Jésus, ce serait alors rechercher la gloire sans passer par la croix. Et désobéir à son Père.

C’est la tentation de celui qui a besoin de se faire voir pour être aimé, qui doute de lui, qui a besoin d’être approuvé, de justifier son existence.

Comment cette tentation nous concerne personnellement ?

Quelles en sont les conséquences ? Pour nous ? Pour celles et ceux qui nous entourent ?

Mardi 2 mars

Temps 3

Psaume 91

Le diable cite le verset 11-12 de ce psaume, mais il en oublie le sens profond : il s’agit de la confiance en Dieu de celui qui marche dans l’obéissance. Or le diable veut détruire cette confiance du Christ en son Père pour qu’il se concentre sur ses propres capacités.

Comment est-ce que je vis ma confiance en Dieu ?

Mercredi 3 mars

Temps 4

Deutéronome 6, 12-17

La réponse de Jésus au diable : « Tu ne tenteras pas Seigneur ton Dieu », s’appuie sur un épisode de la vie du peuple au désert. Alors qu’il a vu les délivrances du Seigneur, il râle et réclame de l’eau. Ce faisant il a tenté Dieu à l’épreuve en demandant : « le Seigneur est-il vraiment présent parmi nous, oui ou non ? » Il n’y a pas besoin de mettre Dieu à l’épreuve en demandant un signe.

Sur quoi repose ma foi et ma confiance en Dieu ?

Jeudi 5 mars

Temps 5

Esaïe 53

Le prophète parle du serviteur souffrant, celui qui accepte de porter nos fautes, nos maladies, nos souffrances et qui les affronte jusqu’à la mort. Le Christ qui viendra dans la gloire est d’abord celui qui accomplit cette prophétie.

Que veut dire cette prophétie pour moi ?

Quelles conséquences j’en tire pour ma vie ?

Vendredi 6 mars

Temps 6

Romains 8, 32-39

L’antidote à la tentation de la séduction est de regarder à la croix où se manifeste l’amour inconditionnel du Seigneur pour chacun de nous et à en méditer le sens profond. Jésus donne sa vie pour nous, il va au bout de l’obéissance par amour pour nous. Rien en peut nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ.

Quelles conséquences je tire pour ma vie de cet amour inconditionnel de Dieu pour moi ?

Quel engagement vais-je prendre envers Dieu ?

Samedi 7 mars

Temps 7

Philippiens 2, 1-11

Prenons le temps de regarder au Christ. Il nous apprend l’humilité, le service, le don de soi. Je n’ai pas besoin de prouver qui je suis, mais je suis appelé au service et à l’amour du prochain.

Qu’est-ce que je dois changer dans ma vie ?

A quel engagement suis-je conduit envers les autres à la suite du Christ ?

Comment puis-je servir Dieu et le prochain ?