Aller au contenu

Retraite de Carême à la maison – 1ère semaine de Carême – 21-27 février 2021

Le Carême, ou temps de la Passion est un temps de mise à l’écart, un temps de désert, un temps de jeûne, de sobriété et de prière, de réflexion, un temps pour faire le point sur nos vies, un temps de silence pour rechercher Dieu, un temps de repentance et de (re)consécration au Seigneur. Le temps du Carême prend une dimension particulière cette année, en temps de pandémie, car de fait, nous vivons dans une certaine forme de jeûne d’activités, de relations sociales. Nous pouvons approfondir cette opportunité de vivre plus profondément ce temps. C’est pourquoi nous vous proposons chaque semaine un parcours de « Retraite à la maison », l’occasion de s’arrêter pour la réflexion et la méditation autour des textes bibliques.

C’est une occasion de réfléchir à notre manière de vivre et changer ce qui doit l’être. Nous en trouvons le chemin en regardant au Christ et à la croix qui nous dit tout son amour pour nous. C’est parce qu’Il nous aime que nous pouvons venir à lui et lui remettre tout ce qui n’est pas vécu selon sa Parole.

Dimanche 21 février

Temps 1

Lévitique 23, 26-32

Ce texte nous parle du jour des expiations, du jour du grand pardon.

A quoi le peuple, et chacun de ses membres, est-il appelé en ce jour ?

Qu’est ce que cela signifie pour nous ? 

Dans quel état d’esprit abordons-nous ce temps de Carême cette année ?

A quelle démarche cela me conduit-il ?

Lundi 22 février

Temps 2

Matthieu 4, 1-4

La première tentation du Christ est celle du matérialisme. C’est la tentation de la consommation et de l’accumulation qui fait croire que le but de la vie est de profiter au maximum de richesses qui sont à notre disposition, pour notre confort.

Comment cette tentation nous concerne personnellement ?

Quelles en sont les conséquences ? Pour nous ? Pour le monde ?

Mardi 23 février

Temps 3

Genèse 3, 1-19

Adam et Eve ont consommé le fruit défendu. Ils voulaient être comme Dieu. Tout connaître, être maître de tout.

Quelles sont les conséquences de leur acte ?

En quoi sommes-nous concernés ?

Mercredi 24 février

Temps 4

Deutéronome 8, 2-3

La réponse de Jésus au diable : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu », souligne que la parole de Dieu est une nourriture qui comble nos besoins les plus profondes : l’amour, la reconnaissance, le sens…

Quelle place a la Parole de Dieu dans nos vies ?

Jeudi 25 février

Temps 5

Esaïe 58, 1-12

L’antidote à la tentation du matérialisme est le jeûne qui nous apprend la maîtrise de soi et la sobriété. Ce n’est pas une pratique qui nous est très familière. Jeûner, c’est ne pas manger, c’est dans un sens plus large se priver de quelque chose qui prend une grande place dans nos vies. C’est aussi se rendre disponible pour Dieu. C’est pourquoi le jeûne est souvent associé à la prière.

Pour le prophète, quel est le vrai jeûne ?

A quoi conduit-il ? Qu’est-ce que cela change dans ma vie ?

De quoi est-ce que je vais jeûner durant ce temps de Carême ?

Vendredi 26 février

Temps 6

Jean 15, 12-15

Prenons le temps de regarder au Christ. Il nous apprend ce que veut dire aimer : il donne sa vie pour ses amis et pour tous les humains. Aimer, c’est donc se donner, donner, partager.

Que veut dire « aimer » pour moi ?

Qu’est-ce que je peux donner ?

A quelles solidarités je me sens appelé ?

Samedi 27 février

Temps 7

Romains 12, 1-2

L’apôtre Paul nous appelle à l’anticonformisme : « Ne vous conformez pas au monde présent ». Mais il ne suffit pas de se déclarer anticonformiste pour le devenir. Encore faut-il lutter contre les conformismes de notre temps. Mais on ne peut le faire qu’en se laissant transformer par le Seigneur. Un grand défi à relever.

En quoi est-ce je me conforme au monde d’aujourd’hui ?

Qu’est-ce que je dois transformer dans ma vie avec l’aide du Seigneur ?