Aller au contenu

Une parole pour cette semaine 17 – 13-20 octobre 2020

Passages de la Bible

Pendant sept jours, quand tu auras terminé de battre les céréales et de presser le raisin, tu célébreras la fête des Tentes. Tu la fêteras avec ton fils, ta fille, ton serviteur, ta servante ainsi qu’avec le lévite, l’immigré, l’orphelin et la veuve de ton village. […] Tu seras dans une grande joie car le Seigneur t’aura béni avec d’abondantes récoltes et du succès dans tout ce que tu auras fait. […] On ne paraîtra pas devant le Seigneur les mains vides. Chacun apportera une offrande en fonction de ses moyens et à la mesure des bienfaits que le Seigneur ton Dieu lui aura accordés.

Deutéronome 16, 13-17

Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de bienfaits. Ayant toujours tout le nécessaire, vous serez même dans l’abondance pour contribuer à toutes sortes d’œuvres bonnes.

2 Corinthiens 9, 8

           

Prédication/Parole

Dans la crise sanitaire et économique que nous traversons, nous sommes pris entre la tentation du repli sur soi, du mécontentement permanent, et la prise de conscience d’une nécessaire solidarité. Les deux paroles qui nous accompagnent cette semaine nous invitent à comprendre l’importance de la générosité et du don.

            C’est Dieu qui se montre généreux et donne ; c’est de lui que nous recevons tout. Le livre de la Genèse nous rapporte que Dieu donne la nourriture aux hommes et aux animaux, puis il place l’homme dans un jardin à cultiver et à garder. Il donne tout ce qu’il faut pour vivre, et la force de travailler, comme le rappelle le psaume 104. Il importe d’en prendre conscience, et d’être reconnaissant. Mais par-dessus tout, Dieu donne son amour. Il a donné son Fils Jésus-Christ qui a donné sa vie pour que nous ayons la vie en abondance.

            Le pourquoi du monde et de nos vies, c’est le don, et le pourquoi du don, c’est l’amour. Le don, c’est le langage, l’expression concrète de l’amour ; c’est la dynamique de la vie de Dieu. Notre amour pour Dieu se traduit alors par le don. Le don de notre vie, consacrée au service du Seigneur et du prochain. Le don de nos offrandes pour honorer Dieu avec nos biens, et exprimer notre reconnaissance pour tout ce qu’Il nous donne. Donner une partie de nos biens, donner du temps pour le culte, c’est aussi signifier que tous mes biens, mais aussi mon temps, toute ma vie, appartiennent au Seigneur.

.           Et de même que le Seigneur est généreux pour nous, par notre travail, nous sommes engagés à être généreux envers les autres. Si Dieu pourvoit au nécessaire, c’est aussi pour que nous puissions participer à toutes sortes de bonnes oeuvres pour venir en aide à celles et ceux qui n’ont pas le nécessaire pour vivre. Une générosité bien nécessaire en ce moment !

Lecture suivie de la Bible  :

Mardi 13 :       Jérémie 12, 1-6                      Samedi  17 :            Jérémie 16, 1-13

Mercredi 14 : Jérémie 13, 1-11                    Dimanche 18 : Psaume 119, 121-128

Jeudi 15:         Jérémie 14, 1-16                    Lundi 19 :                Jérémie 17, 5-13

Vendredi 16 : Jérémie 15, 10 ; 15-21           Mardi 20 :               Jérémie 18, 1-12

Pensons dans notre prière

  • aux acteurs de la santé, aux chercheurs, aux responsables de la santé publique
  • aux malades, à leurs familles et aux personnes en deuil
  • à nos responsables politiques, économiques, sociaux, culturels à tous les niveaux
  • à nos voisins
  • aux personnels soignants
  • aux victimes des catastrophes naturelles, en particulier dans le Sud-Est de la France

Pensons aussi aux États-Unis, aux pays d’Amérique latine, en particulier l’Équateur, le Surinam, le Brésil, le Venezuela, la Bolivie, la Colombie, le Pérou, le Guyana