Aller au contenu

Une parole pour cette semaine 15 – 29 septembre au 6 octobre 2020

Passages de la Bible

Alors Moïse dit : « Fais-moi voir ta gloire, je t’en prie ! »

Le Seigneur répondit : « Je ferai passer devant toi toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom du SEIGNEUR. »

Exode 33, 18-19a

Paul écrit : « Soyez bons les uns envers les autres, pleins d’une tendre bienveillance ; faites-vous grâce, comme Dieu vous a fait grâce dans le Christ. »

Ephésiens 4, 32

Prédication/Parole

             Dans cette ambiance morose et dans la grisaille quotidienne, on constate que les relations entre personnes se sont compliquées. On perçoit davantage d’impatience, d’agressivité, voire d’animosité dans la manière de parler. Les tensions suscitées par la situation sanitaire et ses conséquences économiques, culturelles, sociétales pèsent. Les deux paroles qui nous accompagnent ces jours nous appellent à la bonté, et à la grâce.

             Cette bonté, cette capacité à faire grâce, trouve sa source dans la bonté et la grâce du Seigneur, la source intarissable dans laquelle nous pouvons nous enraciner pour porter des fruits de la bonté : la douceur, la bienveillance, la tendresse aussi. C’est également l’attention à l’autre, la reconnaissance de ce qu’il est, de ce qu’il vit. C’est ainsi que le Seigneur a agi et agit envers nous.

             La bonté se traduit par le regard vers l’autre. En cette période masquée, le regard est devenu très important dans notre communication. Le regard exprime très fortement ce que nous pensons. La bonté se manifeste d’abord par un regard bienveillant qui porte attention à l’autre, qui ne le considère pas comme une menace ou une gêne. Elle s’exprime ensuite par des paroles qui font du bien, encourageantes, porteuses d’espérance et de soutien, de respect. Elle se traduit enfin par des gestes d’aide et de solidarité.

             C’est un défi à relever. La bonté apporte de la lumière, de la clarté dans ces jours où l’horizon est plutôt embrumé. L’appel de l’apôtre Paul est un appel à garder ou à construire une société plus fraternelle, plus solidaire, à élargir l’horizon de nos vies. Et de cela, nous en avons bien besoin !

Pour la lecture suivie de la Bible cette semaine :

Mardi 29 septembre :       2 Corinthiens 11, 1-15              Samedi 3 : 2 Corinthiens 13, 1-13

Mercredi 30 septembre : 2 Corinthiens 11, 16-33           Dimanche 4 : Psaume 65

Jeudi 1er octobre:               2 Corinthiens 12, 1-10             Lundi 5 :          Jérémie 1, 1-19

Vendredi 2 octobre :          2 Corinthiens 12, 11-21           Mardi 6 :         Jérémie 2, 1-13

Pensons dans notre prière

  • aux acteurs de la santé, aux chercheurs, aux responsables de la santé publique
  • aux malades, à leurs familles et aux personnes en deuil
  • aux responsables et aux employés des entreprises touchées par la crise sanitaire
  • aux personnes seules et isolées
  • à celles et ceux qui, partout dans le monde souffrent de la faim, de la malnutrition, qui n’ont pas ou très peu d’accès aux soins
  • aux Églises et à leur témoignage dans cette période de crise

Pensons aussi aux pays de la Caraïbe, en particulier la Guadeloupe, la Martinique, Haïti, mais aussi à la Guyane, au Brésil, au Mozambique, à Madagascar