Aller au contenu

Prière du 26 mars 2020

Ô toi qui nous as créé·e·s, souffle de vie, Dieu Mère et Père, nous tes enfants bien-aimé·e·s, permets que nous reposions nos cœurs en Ta présence.
Isolé·e·s et pourtant uni·e·s, séparé·e·s et pourtant en communion, nous témoignons de ton église, celle qui se vit au-dedans pour jaillir au-dehors, sous de multiples formes qui ne se résument pas à la pierre du bâti.

C’est au nom de Jésus, tour à tour marcheur et contemplatif, acteur et sujet, que nous te disons merci ce soir.

Merci pour cette électricité qui circule sans coupure ni délestage Merci pour cette eau qui arrive en quantité et qu’on peut apprécier chaude ou froide selon nos besoins
Merci pour nos placards remplis, de nourriture, d’occupations et d’habits

Merci pour notre matériel de qualité qui nous permet d’être connecté·e·s
Merci pour tout ce luxe qui allège considérablement le poids de notre confinement

Merci pour le vivant qui nous entoure et qu’on peut parfois contempler, alors que la course de nos journées s’arrête ou s’est arrêtée
Merci pour les jardins nourriciers qui s’éveillent et qui vont peut-être nous occuper, nous inspirer et nous faire grandir

Merci pour le repos que ce confinement donne à la nature, au ciel libéré des avions et aux océans de certains bateaux
Merci pour le calme retrouvé de certains lieux touristiques devenus infernaux pour les locaux

Merci pour nos proches, qui nous enseignent la patience, l’empathie et l’amour que souvent nous prêchons en théorie
Merci pour nos conjoints et conjointes qui accueillent nos moments difficiles et croient en nous plus que nous-mêmes

Merci pour nos enfants, qui nous empêchent de désespérer avec leurs remarques astucieuses, leurs bêtises de confiné·e·s et leur énergie vitale débordante

Merci pour la solidarité : nationale, européenne, internationale. Pour les médecins des pays du Sud qui nous viennent en aide, renversant ainsi notre perspective.
Pour toutes les personnes qui se mobilisent, chacune à son niveau pour des masques, des gâteaux, des gestes d’attention et de soin des autres.

Tous ces mercis ne sont que le pâle reflet de ta bienveillance envers nous, une bienveillance infinie et éternelle qui nous inspire au quotidien.

Le cœur reconnaissant, nous plaçons devant toi nos sujets de prière.

Nous te prions :
Pour les personnes en grande solitude, dont la vie est précaire, confinées ou à la rue.
Pour les personnes prostituées encore plus isolées que d’habitude. Pour les travailleurs-euses sociaux qui leur viennent en aide et assument leurs missions avec abnégation.

Pour les malades qui sont en attente d’opérations vitales, les mères qui accouchent en ces jours, les nombreuses personnes en réanimation dans leur secteur ou transférées loin de chez elles. Pour les personnels soignants, à tous les niveaux de responsabilité.

Permets que nous trouvions les paroles, les gestes et les prières pour lutter à leurs côtés.

Nous te prions :

Pour les enfants confinés avec leur famille ou leurs éducateurs, pour les enfants porteurs de handicap, les enfants orphelins, les enfants en prison ou milieux fermés.
Pour les adultes en charge d’enfants à besoins spécifiques, les parents séparés de leurs enfants, les parents épuisés par les besoins de leurs enfants.

Permets que nous trouvions les paroles, les gestes et les prières pour lutter à leurs côtés.

Nous te prions :
Pour les familles traversant des épreuves, conjugales, relationnelles, économiques.
Pour leurs aidant·e·s, leurs prêtres, pasteur·e·s ou autres médiateurs de paix.

Permets que nous trouvions les paroles, les gestes et les prières pour lutter à leurs côtés.

Nous te prions :
Pour les personnes victimes de violences conjugales et familiales, enfermées avec leur maltraiteur.
Pour les gardiennes et gardiens de la paix, police, gendarmerie, armée et personnels de sécurité privé.

Permets que nous trouvions les paroles, les gestes et les prières pour lutter à leurs côtés.

Nous te prions :
Pour les personnes LGBTI, notamment les jeunes, jetées à la rue en ces temps où les services sont réduits. Pour les personnes trans* qui peinent à trouver leur traitement médicamenteux.
Pour les bénévoles de toutes ces associations sur le pont.
Pour les employé·e·s des pharmacies qui ne comptent plus leurs heures.

Permets que nous trouvions les paroles, les gestes et les prières pour lutter à leurs côtés.

O toi, source de tout en amour, révélé en ton fils Jésus Christ, nous te remettons à présent tout ce qui agite nos cœurs et nous ôte parfois le sommeil.

….

Ensemble, isolé·e·s et pourtant uni·e·s, séparé·e·s et pourtant en communion, nous te disons : Notre Père

Source : #linstantcommunion