Aller au contenu

Une parole pour cette semaine 38 – 5 au 11 mai 2021

Psaume 100, 3 ; 5

Sachez-le, c’est le Seigneur qui est Dieu, c’est lui qui nous a fait, nous sommes à lui. Nous sommes son peuple, le troupeau dont il est le berger. […] Oui, le Seigneur est bon, et son amour n’a pas de fin ; de siècle en siècle, il reste fidèle.

Jean 15, 9

Jésus dit : « Je vous aime comme le Père m’aime. Demeurez dans mon amour. »

Paroles

            Alors que nous sommes entrés dans une première étape de déconfinement qui nous redonne de l’espérance et nous ouvre un horizon, ces deux paroles nous invitent à nous recentrer sur l’essentiel et à retrouver le sens profond de la vie communautaire et en société. Nous sommes aimés de Dieu, Il ne nous laisse jamais tomber et nous invite à nous aimer les uns les autres comme lui nous a aimés.

            Mais ces deux paroles nous rappellent aussi le sens de l’Église, de la communauté paroissiale ou de l’Église locale. Il y a, pour parler du peuple de Dieu et de l’église, plusieurs images dans la Bible. Il est question du troupeau conduit par le berger. Jésus reprendra cette image pour souligner qu’Il nous rassemble et nous conduit par sa Parole. On trouve aussi l’image de la maison, le temple spirituel, construite sur le fondement du Christ, de l’Évangile. Dans cette construction, nous sommes chacun des pierres vivantes, appelés à nous édifier ensemble pour manifester et incarner la présence vivante et aimante de Dieu autour de nous.

            L’image la plus connue est celle du corps : elle nous enseigne que nous sommes tous différents, mais aussi tous indispensables, tous unis et conduits par la tête qui est le Christ. Dans ce corps, chacun est important, a sa fonction, son rôle unique et essentiel à jouer. Ce corps est là pour agir et témoigner de l’amour du Seigneur. Dans ces temps où nous avons beaucoup vécu repliés chez nous, il est important de se rappeler que nous faisons partie d’un ensemble et que nous sommes liés les uns au autres par un lien d’amour. Une autre image est celle de la vigne utilisée par Jésus dans l’évangile de Jean. Il est le pied de vigne et nous sommes les sarments. Nous sommes liés au Christ, irrigués par la sève de son amour pour porter du fruit. Telle est notre vocation. Et ce fruit, c’est l’amour. Le lien qui nous unit les uns aux autres, c’est l’amour, l’amour qui se donne et donne la vie, comme le Christ nous a aimés. Cet amour par lequel nous pouvons appeler Dieu Père, comme les membres d’une même famille.

            En cette période délicate où nous commençons à pouvoir retrouver une vie un peu plus « normale », mais qui devra être différente, toutes ces images nous rappellent que nous sommes appelés à vivre entre nous l’amour fraternel, la joie de la communion fraternelle, le partage, l’attention à l’autre. Et que nous sommes appelés à aimer nos prochains et manifester l’amour de Dieu autour de nous. En voyant vivre cette première communauté, les gens pouvaient dire d’eux : « Voyez comme ils s’aiment ». Un grand défi à relever !

Suivie de la Bible cette semaine :

Mercredi 5 :       Daniel 10, 1-21                  Dimanche 9 :  Psaume 1

Jeudi 6 :             Daniel 12, 1-13                    Lundi 10 :             Proverbes 27, 1-7      

Vendredi 7 :       Proverbes 25, 11-28            Mardi 11 :             Proverbes 28, 12-28

Samedi 8 :         Proverbes 26, 1-17

Pensons dans notre prière

  • aux acteurs de la santé, en particulier aux personnels soignants
  • aux malades, et en particulier à celles et ceux qui ont une forme longue de la Covid
  • aux écoliers, collégiens et lycéens, aux étudiants et à leurs enseignants
  • aux jeunes en difficulté et à celles et ceux qui les accompagnent et leur viennent en aide
  • aux décideurs dans les domaines politiques, économiques, sociaux, écologiques
  • aux responsables et aux acteurs de notre sécurité

Pensons aussi au Chili, à la Colombie, au Tchad, à la Mauritanie, à l’Érythrée, au Burkina Faso, à l’Inde, à la Guadeloupe, la Martinique, Saint Vincent (dans les Caraïbes)