Aller au contenu

3ème dimanche de l’Avent

Pour ceux qui ne pourraient pas ou ne voudraient pas venir au culte, voici quelques textes pour vous accompagner pour ce troisième dimanche de l’Avent, d’autres seront publiés pour chacun des dimanches de ce temps à part.

Je vous souhaite de pouvoir déposer vos soucis dans la prière et de trouver auprès de Dieu force et espérance ! Vous souhaitant un temps de l’Avent paisible et béni !  Claire de Lattre-Duchet, pasteure

3ème dimanche de l’Avent
13 décembre 2020

Nous allumons trois bougies pour que Dieu nous montre le chemin et conduise nos pas à sa lumière.

©pixabay.com

Lire la bible : Évangile selon Luc 1/39 à 56
Dans les jours qui suivirent, Marie se mit en route et se rendit en hâte dans une localité de la région montagneuse de Judée. elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Au moment où celle-ci entendit la salutation de Marie, l’enfant remua en elle. Élisabeth fut remplie du Saint-Esprit et s’écria d’une voix forte : « Dieu t’a bénie plus que toutes les autres femmes et sa bénédiction repose sur l’enfant que tu auras. Qui suis-je pour que la mère de mon Seigneur vienne chez moi? Car, vois-tu, au moment où j’ai entendu ta salutation, l’enfant a remué de joie en moi. Tu es heureuse : tu as cru que le Seigneur accomplira ce qu’il a annoncé. » Marie dit alors : « De tout mon cœur, je veux dire la grandeur du Seigneur, mon cœur est plein de joie à cause de Dieu, mon Sauveur, car il a bien voulu abaisser son regard sur moi, son humble servante. Oui, dès maintenant et en tous les temps, les humains me diront bienheureuse, car Dieu, le Tout-Puissant a fait pour moi des choses magnifiques. Il est le Dieu saint, il est plein de bonté en tout temps pour ceux qui le respectent. Il a montré son pouvoir en déployant sa force : il a mis en déroute les hommes au cœur orgueilleux, il a renversé les rois de leur trône et il a placé les humbles au premier rang. Il a comblé de biens ceux qui avaient faim et il a renvoyé les riches les mains vides. Il est venu en aide au peuple d’Israël, son serviteur : il n’a pas oublié de manifester sa bonté envers Abraham et ses descendants, pour toujours, comme il l’avait promis à nos ancêtres. » Marie resta avec Élisabeth pendant environ trois mois, puis elle retourna chez elle.

Réfléchir :
Deux femmes, deux histoires, deux maternités surprenantes. Une qui n’espérait plus être mère, l’autre qui n’espérait pas l’être si tôt. Une qui est au soir de sa vie, l’autre qui est à peine sortie de l’enfance.
Deux femmes, deux histoires, deux maternités surprenantes. Et toutes les deux acceptent de voir leurs vies et leurs certitudes bouleversées. Elles font confiance ! Marie, Élisabeth : deux femmes, deux témoins de la grâce, inattendue et pourtant espérée, de Dieu…

Prier :
Magnifique est le Seigneur ! Que tout mon cœur loue le Seigneur !
Avec Marie et Elisabeth,
Avec les enfants du peuple d’Israël,
Avec les patriarches, Abraham, Isaac et Jacob,
Avec les rois, les juges et les prophètes,
Avec les bergers, les sages et les pêcheurs,
Avec les musiciens et les poètes,
Avec la foule des croyants anonymes de tous les temps et de tous les lieux…
Magnifique est le Seigneur ! Que tout mon cœur loue le Seigneur !
Amen